• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Shopping

Les tissus et pagnes dont les Ivoiriennes tirent leurs élégantes toilettes, aux couleurs vives et bigarrées, 

se chinent chez les tailleurs du marché de Treichville ou chez les Libanais de la rue du Commerce à Abidjan, 

ainsi que sur les marchés de Bouaké (pagnes et couvertures baoulés) et de Man (tissus batiks).

 

En pays Sénoufo, les toiles tissées, puis peintes de Korhogo, sont très réputées. 

On pourra également dénicher de belles vanneries, des poteries, de la maroquinerie et des instruments de musique. 

Les bijoux, bracelets et pendentifs en or, en argent ou en bronze sont assez bon marché. 

Les masques et statuettes sont séduisants, mais il s'agit de pièces artisanales conçues pour les touristes et non de véritables objets rituels. 

Connaissant l'attrait des Occidentaux pour l'art africain, les artisans ivoiriens sont passés maîtres dans l'art de produire de faux habillements vieillis.

 

Les objets en ivoire sont la plupart du temps en os et, en tout état de cause, l'importation d'ivoire est interdite en Europe. 

Enfin, le marchandage s'impose dans toute les transactions, avec patience et humour. 

La plupart des commerces sont ouverts de 9 h à 12 h et de 15 h à 18 h, mais ils ferment souvent le samedi après-midi et le dimanche.

Partager nos articles